SISM 2021 : Santé mentale et respect des droits

France

Du Lundi 04 au Dimanche 17 oct

Présentation


Les mesures prises pour faire face à l’épidémie de Covid-19 que nous vivons ont un impact sur nos droits, nos libertés et nos relations sociales. Dans ce contexte inhabituel, notre santé mentale est bouleversée.

 

Notre état de santé mentale varie tout au long de la vie, en fonction de différents facteurs : biologiques, psychologiques, familiaux et sociaux. La dimension sociale dépend notamment de notre environnement et de la société dans laquelle nous évoluons.

 

Dans notre société, chaque personne a accès aux mêmes droits universels et les institutions doivent en garantir le respect. La citoyenneté relève donc à la fois d’une responsabilité individuelle et collective. En tant que citoyenne ou citoyen, j’ai le droit à la santé, à la sécurité et au respect de mes libertés individuelles. L’État met en œuvre les moyens pour me permettre de vivre dignement et pour garantir le respect de mes droits au quotidien. Lorsque ces droits sont bafoués, lorsque je subis des discriminations, ma citoyenneté est niée et ma santé mentale peut être perturbée.

 

Si je vis avec des troubles psychiques, le non-respect de mes droits comme la liberté d’aller et venir, la dignité, l’accès aux soins, au logement, au travail, etc. peut aggraver mes problèmes de santé mentale. Les personnes concernées par les troubles psychiques sont souvent confrontées à la stigmatisation, ce qui accroît les risques de violation de leurs droits, notamment par des actes de discrimination. Lutter contre les discriminations et garantir le respect des droits, c’est reconnaître et promouvoir la pleine citoyenneté de chaque personne, quel que soit son âge, son état de santé ou son handicap.

 

Lieu


France

 

Pour plus de renseignements


picto-site SISM