Radicalisation et psychiatrie : une camisole de préjugés !

Soissons

le Jeudi 27 juin 2019

Présentation


« Je ne suis pas un cas psychiatrique et je suis pénalement responsable » a déclaré Anders Behring Breivik, terroriste norvégien d’extrême droite, lors de son procès. Par radicalisation, on désigne le processus par lequel un individu ou un groupe adopte une forme violente d’action, liée à une idéologie extrémiste à contenu politique, social, économique ou religieux. La radicalisation est un phénomène complexe et multiforme dont l’un des enjeux particulièrement ardus est de définir le profil psychologique type de l’individu radicalisé. Cette évaluation est-elle le pré-carré de la discipline psychiatrique ? Les outils pour évaluer la dangerosité psychiatrique permettent-ils d’estimer la dangerosité criminelle ?

 

Lieu


Clinique la Roseraie de Soissons

6 Allée Olivier Messiaen

02200 Soissons

 

Pour plus de renseignements


F2RSM Psy

Inscription