La laïcité à l'épreuve du soin

Webinaire

le Mardi 24 nov 2020

Présentation


L'hôpital, lieu d'accueil pour tous, prend en charge la population dans sa diversité, sociale, ethnique et religieuse. Conformément à la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat de 1905 et en tant qu'institution publique, l'hôpital est tenu d'appliquer le principe de laïcité qui consiste à assurer la neutralité absolue de l'Etat, au travers de toutes ses institutions et de ses agents, tout en protégeant la liberté de conscience de ses usagers et le libre exercice de leur culte.

 

En conséquence, les soignants doivent respecter les croyances des patients et ne manifester aucun signe d'appartenance ou de conviction religieuse ni aucune préférence personnelle.

 

Les usagers doivent pouvoir exercer leur culte dans la mesure où cela ne porte pas atteinte à la liberté de conscience d'autrui et n'entrave pas le bon fonctionnement du service. C'est pourquoi, conformément à l'article 2 de la loi de 1905, des services d'aumônerie hospitalière ont été créés. Ils sont encadrés par plusieurs textes, notamment la circulaire de la DGOS du 5 septembre 2011 relative à la charte des aumôneries. Le principe directeur en est l'interdiction absolue de tout prosélytisme. De nombreux autres textes explicitent les droits et les devoirs des usagers et des agents du service public à l'hôpital.

 

Même si le principe de laïcité est globalement bien accepté par les soignants et les usagers, il existe des situations dans lesquelles se posent des questions pratiques, notamment en ce qui concerne le contour précis des obligations des uns et des autres, dans la singularité de chaque situation.

 

Lieu


Webinaire (accessible en ligne)

 

Pour plus de renseignements


picto-site EEHU