Comment la pédopsychiatrie s'adapte en ces temps d'adversité ? Echanges sur l'impact du COVID-19 sur nos pratiques

Paris

le Vendredi 18 sept 2020

Présentation


L’irruption du coronavirus a bouleversé la vie des français ainsi que celle du monde hospitalier. Outre les conséquences purement somatiques de cette épidémie, la vie des familles a subi une épreuve qu’aucun d’entre nous ne pouvait imaginer. Le confinement a eu des conséquences multiples, les unes positives, d’autres beaucoup moins et certaines franchement négatives. Vivre ensemble toute la journée, plusieurs semaines d’affilées, partager le même espace et la même temporalité ne faisaient plus partie depuis longtemps de l’organisation habituelle de bien des familles, chacun ayant ses horaires, ses activités, ses loisirs, ses lieux d’exercice professionnel ou scolaire : cet habituel cloisonnement rendait même de plus en plus rare les temps partagés et il fallait souvent déployer attention et insistance pour les faire exister ! Soudain ce confinement nous est tombé dessus, « comme la niche sur le chien » selon cette expression poitevine !

 

Comment les enfants, dès le plus jeune âge ont compris ce changement, quelles représentations imaginaires ont-ils élaborées, quelles craintes, inquiétudes, angoisses ont surgies ? Comment les parents ont pu faire face aux besoins développementaux des uns et des autres, des plus jeunes aux plus âgés, les adolescents en particulier. Comment avons-nous pu répondre à leur demande ? A côté de ces familles tout-venant, il y a eu aussi les enfants, les adolescents et les familles qui étaient suivies par les services de pédopsychiatrie que ce soit en ambulatoire, en soin de jour (HJ) ou en hospitalisation. Là encore quels impacts le confinement a eu sur les troubles dont souffraient ces enfants, sur leurs manifestations symptomatiques et par ricochet sur nos diverses modalités de soin et de prise en charge ? Comment avons-nous adapté nos habituelles pratiques face à ces contraintes nouvelles ? Dans quelles innovations, dans quels changements nous sommes-nous engagés ?

 

Au-delà de cette adaptation immédiate aux circonstances exceptionnelles, cette pandémie nous rappelle l’impérieuse nécessité d’anticiper les problématiques à venir. Avec l’évolution de la société, l’enfant et sa famille seront confrontés à de nouvelles adversités, l’expression des troubles évolue, les exigences des familles changent. Quelles nouvelles problématiques peuvent être pressenties ? Quelles organisations pourraient être suffisamment vivantes pour s’y adapter ? Ce sont toutes ces informations, ces expériences, ces questionnements, que nous vous invitons à venir partager dans cette journée qui consistera précisément dans un échange dont nous espérons un enrichissement réciproque, tant pour chacun d’entre nous que pour notre discipline et pour le bénéfice de nos patients ! Venez nombreux...

 

Lieu


FIAP Jean Monnet

30 rue Cabanis

75014 Paris

 

Pour plus de renseignements


picto-site SFPEADA