La remédiation cognitive

Les fonctions cognitives comprennent notamment l’attention, la mémoire, les fonctions exécutives et la métacognition, c’est-à-dire le la capacité de "penser sur ses propres pensées".

 

Elles comprennent aussi la cognition sociale, c’est-à-dire le traitement des informations qui proviennent de notre environnement social.

 

Ces fonctions sont altérées chez un grand nombre de sujets souffrant de troubles psychiques sévères.

 

Ces troubles cognitifs ont des répercussions sur le fonctionnement dans la vie quotidienne de la personne et également dans son insertion professionnelle. Ils renforcent le handicap.

 

La remédiation cognitive peut alors être proposée à toute personne "stabilisée" qui présente des troubles cognitifs.

 

Une évaluation par un bilan neuropsychologique et de cognition sociale est réalisée afin d’établir :

 

  • Les processus préservés,
  • Ceux qui sont altérés,
  • Le lien entre ces derniers et leurs répercussions fonctionnelles,
  • Les cibles thérapeutiques.

 

Suite à cette évaluation la personne est accompagnée pour définir ses objectifs et développer ses propres stratégies via un renforcement positif. Un ensemble de techniques de rééducation est alors proposée individuellement ou en groupe qui visent à :

 

  • Offrir un entraînement des fonctions cognitives altérées,
  • Développer des stratégies de compensation par le recours aux fonctions préservées,
  • Travailler l’application pratique entre ce qui est appris en séance et les situations rencontrées dans la vie quotidienne.

 

La remédiation cognitive est une technique pouvant être utilisée dans la réhabilitation psychosociale picto-site.

S'inscrire à la lettre d'information
keyboard_arrow_up