11e Congrès Français de Psychiatrie

Nice

Du Mercredi 04 au Samedi 07 déc

Présentation


"Le prochain Congrès Français de Psychiatrie (CFP) se tiendra à Nice du 4 au 7 décembre 2019 sur le thème de "la Crise". Dans la médecine hippocratique, la crise désignait des bouleversements soudains dans le cours d’une maladie, annonçant une issue funeste ou heureuse (crise "salutaire"). En grec, le verbe "krínein" signifie "décider". Cette étymologie indique que la réflexion sur la crise ne se limite pas à un constat pessimiste des difficultés actuelles, mais comporte aussi une prise de décisions pour gérer avec succès des transformations rapides.

 

La connotation politique ou économique de la crise n’apparaît qu’au début du XIXe siècle. Auparavant, le sens classique était purement médical ; cela est décrit dans L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, dans un article exhaustif signé par le Dr. de Bordeu, un proche de Diderot. Il y est rappelé en introduction que "Galien nous apprend que ce mot crise est un terme du barreau que les médecins ont adopté, et qu’il signifie, à proprement parler, un jugement". Le rythme des crises est un objet d’étude privilégié. En 1751, l’académie de Dijon proposa encore un prix à qui étudierait "si les jours critiques sont les mêmes en nos climats, qu’ils étaient dans ceux où Hippocrate les a observés". On a longtemps pensé que les crises "salutaires", conduisant à des guérisons complètes, survenait plutôt lors de multiples du chiffre 7, aux 7e, 14e ou 21e jours. Théophile de Bordeu a été oublié comme spécialiste de la crise, mais il reste connu en tant que personnage du « Rêve de d’Alembert » (1769) ; Diderot y imagine un dialogue entre Julie de Lespinasse, femme de lettre, et le Dr. de Bordeu, autour d’un verre de Malaga, à propos du mélange des espèces et des lois civiles et religieuses que les hommes ont établies autour de "l’acte de la génération".

 

Deux cent cinquante ans plus tard, dans l’anticipation du CFP 2019 de Nice, un autre dialogue, éminemment salutaire, sur l’état d’urgence de la psychiatrie, a été lancé par Marion Leboyer et Pierre-Michel Llorca dans un ouvrage paru en septembre 2018 chez Fayard. Ce livre propose des solutions au malaise actuel de la psychiatrie. Une analyse fine des contradictions de notre système suggère que la solution de la crise pourrait imposer des décisions réformant profondément l’organisation des soins. Notre pays est au 4erang pour le nombre de psychiatres par habitant dans les pays de l’OCDE, mais de nombreux postes de praticiens sont vacants en dehors des villes universitaires. La langue de la psychiatrie était le français jusqu’à la fin du XIXesiècle et la recherche sur les antipsychotiques a débuté chez nous ; cependant, les publications psychiatriques dans des revues indexées, rapportées au nombre d’habitants, sont maintenant 6 fois plus nombreuses au Pays-Bas qu’en France. Le CFP 2019 à Nice sera le lieu idéal pour réfléchir aux décisions qui doivent être prises pour aider la psychiatrie française, en mutation rapide, à se développer heureusement."

 

Lieu


Nice Acropolis

1 Esplanade John Fitzgerald Kennedy

06000 Nice

 

Pour plus de renseignements


Congrès Français de Psychiatrie