Appel à projets : Santé des jeunes, soutenir les jeunes en souffrance psychique

"L’adolescence se caractérise par une période de fragilité particulière et parfois par une détresse très propice aux conduites à risque.

 

En France, un tiers des suicidants a moins de 25 ans et, si la mortalité des jeunes par suicide est en recul depuis plus de dix ans, la France reste l’un des pays européens les plus touchés : 16% des décès de la classe d’âge 15-25 ans lui sont imputables.

 

L’anorexie mentale et la boulimie sont des pathologies fréquentes et dévastatrices : ces troubles des conduites alimentaires (TCA) concernent 600 000 jeunes en France et sont la 3ème maladie chronique de l’adolescence. 1 adolescente sur 3 serait concernée par des TCA.

 

L’usage de substances psychoactives (alcool, tabac, cannabis,…) ainsi que certaines pratiques (jeux vidéo et internet) peuvent entraîner un comportement addictif chez les jeunes avec des conséquences sur leur santé physique et psychique, leur vie sociale et affective, dont par exemple le risque de décrochage scolaire ou d’isolement social.

 

Enfin, la plupart des troubles psychiatriques apparait au moment de l’adolescence ou de l’entrée dans la vie adulte. Le repérage précoce de ces troubles est un enjeu majeur car il est un facteur déterminant et souvent bénéfique pour l’efficience de la prise en charge pour les patients et leurs familles.

 

Repérer, diagnostiquer et orienter rapidement vers des professionnels qualifiés ces jeunes, qui le plus souvent n’expriment aucune demande spontanée, permet de prévenir des crises aux conséquences parfois dramatiques et de résoudre des situations avant qu'elles ne s'enkystent et ne se chronicisent.

 

Intégrer des dispositifs de soins adaptés qui tiennent compte des besoins des jeunes et qui associent leurs familles, dorénavant reconnues comme des alliés par les professionnels de soin, permet de renforcer l’adhésion des jeunes, de limiter les effets délétères de la maladie et de favoriser leur guérison et/ou leur autonomisation.

 

Depuis plusieurs années, la Fondation de France aide à mettre en œuvre les conditions d’une plus grande réactivité et d’une accroche thérapeutique plus efficace en direction des jeunes en souffrance psychique (TCA, addictions, risques suicidaires…) en accordant son soutien pour le repérage et l’orientation précoces, l’accès et le maintien dans le parcours de soins."

 

L'espace candidature est ouvert jusqu'au 16 janvier 2019

 


 

Plus de renseignements sur le site de la Fondation de France