Focus régional sur les initiatives des Esat auprès de travailleurs en situation de handicap psychique

Accueil d'un nouveau public

Associant personnes concernées et professionnels, le Crehpsy a présenté, en lien avec le groupe de travail « accompagnement en ESAT », son Focus régional sur les initiatives des Esat auprès de travailleurs en situation de handicap psychique, le mardi 5 novembre 2019, à l’IFSI d’Arras.

 

Dans le cadre de ses missions, le Crehpsy Hauts-de-France est allé à la rencontre de personnes concernées, de professionnels d’ESAT et de dispositifs d’emploi accompagné afin d’apprécier les pratiques, outils et modalités d’accompagnement mis en place auprès de travailleurs en situation de handicap psychique.

 

Près de 100 participants présents au cours de cette restitution, articulée autour de trois grandes séquences : quatre témoignages de travailleurs d’ESAT centrés sur l’évolution de leurs parcours professionnels, une présentation synthétique du Focus régional par le Crehpsy et une table ronde associant six professionnels d’ESAT.

 

Evénement L'accueil d'un nouveau public 01  © Crehpsy Hauts-de-France Evénement L'accueil d'un nouveau public 02  © Crehpsy Hauts-de-France Evénement L'accueil d'un nouveau public 03  © Crehpsy Hauts-de-France

 

L’essentiel…

 

De nombreux travaux, écrits, colloques, retours d’expériences font état de réflexions et de pratiques liées aux accompagnements mis en place par les équipes des ESAT auprès de personnes en situation de handicap psychique.

 

Cet accueil d’un nouveau public se traduit par une adaptation nécessaire des missions, autant dans les phases d’entrée et de maintien au sein de l’ESAT que sur des phases d’insertion vers le milieu ordinaire de travail.

 

Si le respect du choix de la personne constitue un repère solide pour les équipes des ESAT, elles sont confrontées, dès lors que les trajectoires professionnelles s’orientent vers le milieu ordinaire de travail, à des questions de fond :

 

  • Comment s’organiser pour mieux accueillir ces personnes, les accompagner dans leurs choix, faciliter leur insertion et soutenir, si elles le souhaitent, un projet professionnel différent ?
  • Quels outils mettre en place pour faciliter cette insertion dans un contexte économique parfois difficile ?
  • Comment garantir suffisamment de fluidité entre le secteur ordinaire et le secteur protégé en cas d’impossibilité pour la personne de se maintenir en milieu ordinaire ?
  • Comment coopérer plus largement avec les entreprises environnantes ?

 

Ces interrogations irriguent le champ du travail protégé et incitent les équipes à diversifier les réponses et modalités d’accompagnement. Certaines se rapprochent des outils mobilisés par les ESAT de transition et s’engagent dans des formations liées à de nouveaux métiers, d’autres s’appuient sur des compétences professionnelles existantes et les adaptent en fonction des opportunités en présence sur le territoire : stages de découverte, mises à disposition, prestations externalisées…

 

La mise en place des récents dispositifs d’emploi accompagné vient renforcer ces initiatives d’ouverture au milieu ordinaire de travail et tend à renforcer les effets attendus de perméabilité et de complémentarité entre les secteurs d’intervention.

 

De nombreux professionnels anticipent ainsi des scénarios d’évolution qui visent à mettre en place des « objectifs d’inclusion et d’individualisation des parcours » auprès de l’ensemble des personnes en situation de handicap psychique, tout en restant vigilants sur « les impacts induits en termes de droits sociaux et de rémunération pour les travailleurs ».

 

Il est vrai que des  réserves peuvent s’exprimer sur le risque d’une inclusion «  à marche forcée » : des travailleurs en ESAT confient leur crainte d’être accompagnés vers le milieu de travail ordinaire, parfois source d’angoisse et de risque de stigmatisation, d’autres souhaitent bénéficier d’un accompagnement gradué, leur garantissant un choix possible « d’aller-retour » entre les deux secteurs, d’autres en revanche revendiquent un droit à l’insertion rapide au sein d’une entreprise ou service ordinaire.

 

Pour les acteurs, la prise en compte de l’hétérogénéité des profils des personnes, les spécificités des attentes individuelles, le respect de la temporalité de chacun, est centrale : dans le champ du handicap psychique, l’insertion vers le milieu ordinaire de travail ne se décrète pas et doit conjuguer les aspirations et capacités des personnes et les spécificités inhérentes à ce type de handicap, l’évolution des pratiques professionnelles et la réalité socio-économique des territoires.

 

Pour plus de renseignements


picto-dl Affiche et programme

Vous pouvez consulter ce focus régional dans son intégralité ci-après : picto-dl L'accueil d'un nouveau public