De la disqualification à la prise de parole en santé mentale

Paris

le Mercredi 20 juin 2018

Restitution de la recherche-action réalisée par des usagers en santé mentale

Présentation


Il est temps d’entendre la parole, souvent disqualifiée, des usagers en santé mentale. Qui mieux qu’eux-mêmes en effet connait les difficultés auxquelles ils sont confrontés dans leurs relations avec les institutions ? Des problèmes de compréhension et d’accessibilité demeurent qui s’ils étaient surmontés changeraient les conditions de vie des personnes en souffrance psychique.

 

Pour faire émerger leur parole, ADVOCACY a mené pendant deux ans une étude - sous la forme d’une recherche action participative en santé mentale - tout à fait exceptionnelle.

 

Par son approche tout d’abord, puisqu’elle mobilise les savoirs pratiques, les expériences et les vécus des usagers eux-mêmes. Par ses résultats ensuite, qu’il s’agisse des bénéfices de ce type de démarche pour les personnes concernées ou des problèmes de discriminations qu’elles rencontrent. Par les préconisations qui s’en dégagent, enfin, en terme de bonnes pratiques pour adapter le fonctionnement des institutions aux usagers.

 

Nous vous invitons aujourd’hui à en partager les résultats. Pour cela, nous bénéficierons des témoignages d’usagers, d’avis des professionnels, de l’apport de chercheurs et de l’éclairage de Peter Beresford, pionnier des recherches réalisées par les usagers en santé mentale en Europe.

 

Lieu


Ministère de l'économie et des Finances

139, rue de Bercy

75012 Paris

 

Pour plus de renseignements


Programme et inscription